Games-Creator Index du Forum

Games-Creator
Le forum officiel du groupe "Games-Creator" sur Ratchet Galaxy !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue ! 
BIENVENUE, Invité !



Vous êtes un Invité ? Et bien, vous pouvez quand même poster des messages ici : >>Cliquez ICI !<<
 
 
 
Vous pouvez aller voir le site de Ratchet&Ko (le chef du groupe) : http://resistanceandunchartedfan-web.e-monsite.com ! Retrouvez également le site de ratchet49, l'administrateur du forum : R.NETWORK ! 
 
 
la saga Turok


 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Games-Creator Index du Forum -> Divertisements -> Jeux vidéos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
aurelombax
Sous-Administrateur
Sous-Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2011
Messages: 201
Masculin Poissons (20fev-20mar) 虎 Tigre
Votre citation: Poussin de la rédaction de Gam
ID PSN: vergil06
Gamertag: Aurelombax
Point(s): 261

MessagePosté le: Mar 22 Mar - 21:12 (2011)    Sujet du message: la saga Turok Répondre en citant

Salut ! tout le monde  ^^ ce topic est destiné a la saga turok















                               
                                                                                                                                               

Origines

                                                                                                               

C'est en effet en 1954 que Turok a vu le jour aux Etats-Unis, en apparaissant dans les pages du numéro 596 de Four Colors Comics. Si le dessin est assuré par Rex Mason, qui s'est déjà bâti une solide réputation en illustrant les aventures de Tarzan, le créateur et scénariste de cette bande dessinée s'appelle Gaylord Du Bois. C'est en visitant le parc national de Carlsbad Caverns au Nouveau-Mexique qu'il a eu l'idée de cette histoire construite autour des aventures de deux indiens originaires d'Amérique du Sud, Turok et son frère Andar, coincés dans une vallée isolée et peuplée de dinosaures. Au passage, vous remarquerez que tous les ingrédients qu'on a pu retrouver plus de quarante ans plus tard dans les jeux sont déjà là. Il faut dire que la formule évoluera peu au fil des années, même si Turok passe de mains en mains. Après deux apparitions dans Four Color 596 et 656, 27 numéros du titre Turok, du 3 au 29, paraîtront entre 1956 et 1962 sous l'égide de Dell Comics. C'est ensuite God Key Comics qui reprend le flambeau de 1962 à 1980 pour éditer les numéros allant du 30 au 125. Enfin, Whitman Comics publie les numéros 126 à 130 de 1981 à 1982. A partir de cette date, le personnage disparaît des étalages des libraires pendant presque dix ans. A l'aube des années 90, Jim Shooter, ancien ponte du célébrissime Marvel Comics Group, fonde Valiant Comics et décide de remettre au goût du jour de vieux personnages de la Gold Key Comics. Au beau milieu de cette gigantesque opération de récupération se trouve bien entendu Turok. Le concept évolue alors un peu. Turok et Andar deviennent des indiens d'Amérique vivant au 19ème siècle. La vallée isolée se transforme en Lost Land (NdR : Le Monde Perdu), une anomalie cosmique sur laquelle le temps ne semble pas avoir de prise, ce qui "explique" la présence des dinos. Ce n'est que plus tard, à l'issue d'une histoire courant sur plusieurs titres de chez Valiant et baptisée Unity, que Turok se retrouve à notre époque et seul, Andar ayant disparu. Mais avant que la faille temporelle qui l'a fait sauter du 19ème au 20ème siècle ne se referme, des bionisaurs (sorte de dinosaures bioniques) l'ont accompagné. Le premier numéro publié sous la bannière Valiant date de 1993 et atteint le tirage enviable de 1 750 000 exemplaires. Pas mal, mais rappelons que l'époque n'était pas la même qu'aujourd'hui et que le petit monde du comics était en pleine effervescence. D'ailleurs, la société Valiant est vendue dès juin 1994 à un gros groupe du jeu vidéo : Acclaim Entertainment pour 65 millions de dollars. En 1996, le nom Valiant Comics disparaît des couvertures pour y être remplacé par Acclaim Comics. Parallèlement, la branche jeux vidéo puise dans ce vivier dont elle possède les droits et décide de s'intéresser aux adaptations de deux séries : Shadowman et Turok.

Turok : Dinosaur Hunter
Développé par Iguana Entertainment et lancé le 1er mars 1997 en Europe, Turok : Dinosaur Hunter est un FPS édité par Acclaim Entertainment. Le jeu paraît d'abord sur Nintendo 64 puis sur PC. L'action se déroulait dans le Lost Land et opposait Turok aux forces du mal conduites par un cyborg maléfique appelé "The Campaigner" cherchant à faire main basse sur l'univers tout entier. L'accueil aussi bien critique que publique est excellent puisque ce jeu obtient une moyenne de 87% (chiffre Game Rankings) et que les ventes dans le Monde rapporteront plus de 60 millions de dollars. Selon la revue Edge, Turok est la démonstration qu'il n'y a pas que Nintendo qui puisse développer d'excellents jeux pour sa console.

Turok : Battle of the Bionosaurs
Sortie quelques mois après la version N64, cette adaptation sur Game Boy est un simple jeu de plate-forme où il s'agit de trucider du dinosaure là où d'autres proposent par exemple de sauter sur des tortues. On notera tout de même une gestion intéressante de l'arsenal car certains ennemis étaient plus sensibles à certaines armes qu'à d'autres.

Turok 2 : Seeds of Evil
Cette suite publiée en Europe le 11 décembre 1998 et baptisée au Japon "Violence Killer : Turok New Generation" gravite autour d'un nouveau Turok : Joshua Firessed. Cette fois-ci, il s'agit d'éliminer une entité extraterrestre appelée "Primagen". Pour y parvenir, le héros doit mettre la main sur cinq totems énergétiques après avoir éliminé toutes les forces que le Primagen a dispatché pour les protéger. Au cours du jeu, une autre entité mystérieuse appelée "Oblivion" tente d'empêcher Turok d'arriver à ses fins et cet élément du scénario sera réutilisé dans les deux volets qui suivront. Il est à noter que cette suite proposait du multijoueur pouvant accueillir jusqu'à 4 adversaires. Les critiques étaient plutôt bonnes bien qu'un ton en dessous de celles qui avaient accompagné le premier volet. Beaucoup regrettaient en effet une certaine lenteur de l'affichage ainsi que le retour du brouillard qui, déjà dans le premier, faisait apparaître les dinos au dernier moment. Tout cela n'empêchera pas ce jeu d'obtenir une note maximale de la part de l'édition australienne du magazine officiel Nintendo, événement unique dans l'histoire de cette publication. Turok 2 : Seeds of Evil a bénéficié de versions PC, Game Boy Color et, bien entendu, N64.

Turok : Rage Wars
La version N64 de ce volet ne s'inscrivait pas vraiment dans la continuité de la série car elle était complètement dédiée au jeu en multi. On peut toutefois s'y lancer dans un Deathmatch en solo devant son écran en affrontant des bots. Beaucoup ont salué un arsenal riche de 16 armes, la présence de 6 modes de jeu et pas moins de 36 cartes multijoueurs. Cet opus a été publié en décembre 1999. Il existe aussi une version Game Boy Color.

Turok 3 : Shadow of Oblivion
Ce chapitre débute là où "Seeds of Evil" se terminait. En détruisant le vaisseau du Primagen, Turok a déclenché une réaction en chaîne qui a affaibli une autre entité cosmique : Oblivion. Pour survivre, ce dernier doit s'alimenter de l'énergie des êtres vivants. Afin de faire main basse sur un vivier inépuisable, Oblivion souhaite détruire les barrières qui séparent son univers de Lost World de même que celles qui séparent Lost World d'une multitude d'autres dimensions. On oublie un peu les dinosaures dans cet opus résolument plus gore que les deux premiers. Au chapitre des qualités, on signalera que le brouillard s'est enfin levé sur la série et qu'on peut joueur ici deux personnages différents possédant chacun son propre arsenal. Côté défaut, la vitesse d'affichage laisse clairement à désirer et la réalisation dans son ensemble fait retomber l'enthousiasme ressenti lors de la sortie du premier opus. Ce troisième volet a été lancé sur N64 en août 2000 et sur Game Boy Color en septembre de la même année.

Turok Evolution
Sorti sur PC,Playstation 2, GameCube, Xbox et lancé en France entre septembre 2002 pour les consoles et novembre 2003 pour le PC, ce dernier chapitre en date s'est avéré une vraie déception. on  l'avait qualifié de "bouse ludique", une métaphore qui a eu au moins l'avantage de faire un juste état des lieux en peu de mots. La faute d'un tel jugement revient essentiellement à une intelligence artificielle inscrite aux abonnés absents... ou aux alcooliques anonymes, on ne sait plus. N'oublions pas non plus un style graphique totalement à côté de la plaque et une bande-son risible. En pour couronner le tout, nous vous citerons un chiffre : 3. C'est la note sur vingt que le testeur de JVC  on  donné à la version PC de ce jeu sous-titré "Evolution". No comment si ce n'est que les versions consoles parvenaient péniblement à se hisser à 9/20.





Turok
Fiche technique
  • Descriptif :Turok débarque sur PS3 prêt à zigouiller du dinosaure à tour de bras. À la recherche de son mentor repéré sur une autre planète, l'ami Turok va donc dans ce jeu d'action se frayer un chemin dans des paysages hostiles avec un panel d'armes diverses et variées. Aidé par une escouade de mercenaires, votre mission est simple : survivre.
  • Editeur : Disney Interactive
  • Développeur : Propaganda Games
  • Type : FPS
  • Sortie France : 7 février 2008
    (5 février 2008 aux Etats-Unis - 2ème trimestre 2008 au Japon)
  • Classification : Déconseillé aux - de 18 ans




ma note   11/20 Mal pensé, le gameplay de Turok se transforme en épreuve stupide et faussement hardcore. La définition d'un jeu exigeant est de donner peu de droit à l'erreur au joueur, pas de le priver carrément de ses chances en intégrant des paramètres parfaitement ingérables. S'il y a un public pour ça, il va s'éclater à se faire sauter sur le dos par un Raptor qui le mettra à mort en deux mouvements. Evidemment, l'ennui, c'est que la cible commerciale de Turok n'est pas franchement celle des hardcore gamers un peu tordus
 

j'ai testé le jeux et je mettrais ma vidéo très prochainement ^^
____________________________________________________________________________________________________________________________________________
un pour tous et tous pour un


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Mar - 21:12 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Capitaine-Qwark
Sous-Administrateur
Sous-Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2011
Messages: 384
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Votre citation: Bitches
ID PSN: Non-man
Point(s): 645

MessagePosté le: Mer 23 Mar - 13:02 (2011)    Sujet du message: la saga Turok Répondre en citant

turok...turok j'ai défa entendur parlez de se jeux avec des dino je croit j'ai déja joué a un turok sortie sur PS3 pas mal s'est s'est un peu du déja vu
____________________________________________________________________________________________________________________________________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:02 (2018)    Sujet du message: la saga Turok

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Games-Creator Index du Forum -> Divertisements -> Jeux vidéos Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Retour en haut de la page

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com